Inscription.gif (972 bytes)

 

Vous ne recevez plus l'e-mail mensuel vous informant des dernières études mises en ligne? C'est que malheureusment votre e-mail a été écrasé. Vous désirez être tenu au courant de nos mises à jour? Inscrivez-vous ou ré-inscrivez-vous dans notre liste de lecteurs en nous envoyant un message.

 

Nous contacter...

 

 

Vous n'êtes pas venus sur idumea depuis quelques mois? Vous voulez savoir rapidement quelles sont les dernières mises à jour sans devoir fouiller tout le site? 

 

Consulter...

 

 

Sites officiels de l'Église de Jésus-Christ:


www.eglisedejesuschrist.fr pour les francophones
www.familysearch.org votre histoire familiale

www.venezauchrist.fr pour en savoir plus sur l'Église

www.lds.org/churchmusic partitions et fichiers mp3

 

 

 

 

Etudes.gif (952 octets)

 

Les témoins du Livre de Mormon et leur défi à la laïcité
Par Daniel C. Peterson, Interpreter 27 (2017)

Comme le tombeau vide, le premier matin de Pâques, pour lequel, soit dit en passant, je trouve que les indices laïques sont étonnamment solides, le Livre de Mormon représente un défi concret et tangible à la conception que les laïcs ont de la réalité. Il existe, et son existence exige qu’on l’explique. Nous disposons de beaucoup d’arguments à l’appui de l’authenticité historique (et donc de l’autorité divine) du Livre de Mormon — des parallèles antiques avec le Proche orient, des caractéristiques linguistiques qui apportent leur contribution, des éléments d’archéologie mésoaméricaine, etc. — et j’ai moi-même beaucoup écrit sur ces sujets. Je pense qu’ils valent tout à fait la peine d’être poursuivis et ils peuvent souvent être fort puissants.

 

Consulter...

 

 

Pourquoi Martin Harris a-t-il consulté des érudits comme Charles Anthon?
par Book of Mormon Central
7 mai 2019

Après quatre ans de préparation spirituelle avec l’ange Moroni, Joseph Smith récupéra les plaques d’or du Livre de Mormon aux premières heures du matin du 22 septembre 1827 (Joseph Smith – Histoire 1:59). Lorsqu’il eut récupéré les plaques, il commença à essayer de comprendre les inscriptions. Il ne voyait évidemment pas ce qu’elles voulaient dire. Lucy, sa mère, se rappelle que peu de temps après avoir reçu les plaques, « Joseph commença à prendre des dispositions pour effectuer la traduction des annales ». La première chose « qu’il reçut le commandement de faire à ce sujet » fut de copier certains des caractères « et de les envoyer à certains des hommes les plus savants de cette génération et de leur en demander la traduction. »

 

Consulter...