CHAPITRE 24: Le royaume de Dieu

Nous posons les fondations d'un royaume qui durera éternellement... qui va éclore dans le temps et fleurira dans l'éternité. Nous sommes engagés dans l'oeuvre la plus grande qui ait jamais occupé l'attention de mortels[1]

Episode de la vie de John Taylor

John Taylor croyait fermement que le royaume de Dieu serait établi sur la terre. Il avait compris que cette entreprise ne dépendait pas de Joseph Smith, le prophète, ni d'aucun homme; mais que c'était le Seigneur qui la dirigeait. Il était prêt à sacrifier sa vie pour la défendre.

En 1838, peu après son appel au Collège des Douze, John Taylor partit pour Far West (Missouri) pour y retrouver les saints. En cours de route, il devait s'arrêter pour s'adresser à un groupe de personnes aux environs de Colombus (Ohio). Peu avant l'heure prévue, certains frères rapportèrent que des hommes s'étaient rassemblés dans la salle de réunion et complotaient d'enduire John Taylor de goudron et de plumes. Les frères lui conseillèrent d'annuler la réunion, parce qu'ils étaient moins nombreux et ne seraient pas en mesure de le protéger. Mais John Taylor insista pour prêcher comme prévu et déclara qu'il le ferait, dût-il y aller seul.

Quand il arriva devant la grande foule assemblée pour l'écouter, il commença par l'informer de son retour récent de pays gouvernés par des monarques. Il parla de l'honneur qu'il avait à se tenir sur un sol libre. Parlant de la façon dont cette liberté avait été acquise, il dit: «Messieurs, je me trouve à présent au milieu d'hommes dont les ancêtres ont combattu pour obtenir l'un des plus grands bienfaits conférés à la famille humaine: le droit de penser, de parler, d'écrire; le droit de dire qui les gouvernera, et le droit d'adorer Dieu selon les inspirations de leur conscience ; tous ces droits sont accordés à l'homme et garantis par la Constitution américaine. Je vois autour de moi les fils de ces hommes nobles qui, plutôt que de céder aux ordres d'un tyran, risquèrent leur vie, leur fortune et leur honneur pour briser ces fers, afin de jouir eux-mêmes de la liberté, de la léguer à leur postérité ou de mourir dans leur tentative.»

John Taylor ajouta alors: «J'ai appris, à propos, que vous avez l'intention de m'enduire de goudron et de plumes, à cause de mes opinions religieuses. Est-ce là l'avantage que vous avez hérité de vos ancêtres? Est-ce là le bienfait qu'ils ont acquis au prix de leur sang? Est-ce là votre liberté? Si c'est le cas, vous avez à présent une victime et nous aurons une offrande à la déesse liberté.»

Après avoir dit cela, il déchira son gilet et s'exclama: «Messieurs, apportez votre goudron et vos plumes, votre victime est prête ; et vous, ombres des vénérables patriotes, contemplez les oeuvres de vos fils dégénérés! Allons, Messieurs, venez! Venez, vous dis-je. Je suis prêt!» Frère Taylor s'arrêta quelques minutes, mais personne ne fit un geste, ni ne dit un mot. Alors, il reprit son discours et continua à prêcher avec témérité et puissance, pendant trois heures[2].

De nombreuses années après la mort du président Taylor, Matthias F. Cowley, du Collège des Douze, déclara: «Sa devise personnelle 'Le royaume de Dieu ou rien' exprime sa loyauté à Dieu et à l'Eglise[3].»

Enseignements de John Taylor

A l'Éternel la terre dont il est le légitime souverain, juge et roi

Qui a fait cette terre? Le Seigneur. Qui la soutient? Le Seigneur. Qui nourrit et vêt les millions d'humains qui y habitent qu'ils soient saints ou pécheurs? Le Seigneur. Qui soutient toutes choses dans l'univers? Le Seigneur... Qui a donné la compréhension à l'homme? Le Seigneur. Qui a donné au philosophe, au machiniste, etc. du monde des gentils chaque particule d'intelligence qu'il possède concernant le télégraphe électrique, la puissance et l'application de la vapeur aux besoins de la famille humaine et toutes les inventions qui ont été amenées à la lumière au cours du siècle passé? Le Seigneur... Qui a le droit de diriger les nations, de contrôler les royaumes et de gouverner tous les peuples de la terre[4]?

Cette terre est vraiment la demeure et l'héritage légitime des saints. Puisqu'elle appartient à Jésus-Christ, elle appartient aussi à ses serviteurs et à ceux qui le suivent, car il est dit: «A l'Éternel, la terre et ce qu'elle renferme» (Psaumes 24:1), et lorsque tout est à sa place: «Les saints du Très-Haut recevront le royaume, et ils possèderont le royaume... et la grandeur de tous les royaumes qui sont sous les cieux seront donnés au peuple des saints du Très-Haut» (voir Daniel 7:18, 27). C'est donc leur héritage légitime[5].

Les Écritures présentent le Christ comme héritier légitime de ce monde. Elles disent qu'il est venu pour expier les péchés du monde, mais qu'il reviendra comme souverain, juge et roi[6].

L'Église représente le commencement du royaume de Dieu sur la terre

Le royaume de Dieu c'est le gouvernement de Dieu. Cela représente pouvoir, autorité, loi, domination et un peuple à gouverner. Mais cela ne sera pas accompli, et ne peut être entièrement accompli, comme nous le disent les Écritures, tant que les royaumes de ce monde ne seront pas devenus les royaumes de notre Seigneur et de son Christ, et il régnera sur eux (voir Apocalypse 11:15), et tant que tout genou ne fléchira pas devant lui et que chaque langue ne confessera qu'il est le Christ (voir D&A 88:104), pour la gloire de Dieu, le père. Le temps n'est pas encore arrivé, mais certains événements qui sont associés à cela se sont déjà réalisés: par exemple, l'arrivée de ce royaume qui ne pouvait avoir lieu que par l'intermédiaire de celui qui est roi et souverain, le chef de ce gouvernement, en faisant connaître tout d'abord ses idées, ses principes, ses lois et son gouvernement au peuple. Autrement, nous n'aurions pas su ce qu'étaient ses lois[7].

Quelle est la première chose nécessaire à l'établissement de ce royaume? C'est de susciter un prophète pour qu'il annonce la volonté de Dieu. La chose suivante, c'est d'avoir un peuple prêt à obéir à la volonté du Seigneur par l'intermédiaire de ce prophète. Sans ces choses, il est impossible d'établir le royaume de Dieu sur la terre[8].

Dieu désirait établir son royaume sur la terre, et il dut, dans un premier temps, organiser son Église, rassembler le peuple qu'il avait dispersé parmi les nations, afin qu'il y ait un seul troupeau et un seul berger (voir Jean 10:16), un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême et un seul Dieu qui soit parmi tous et en tous (voir Éphésiens 4:5-6), et par lequel tout soit gouverné. Pour rendre cela possible, il organisa la sainte­prêtrise comme elle existait dans les cieux[9].

Parfois, nous parlons de l'Église de Dieu. Pourquoi? Nous parlons du royaume de Dieu. Pourquoi? Parce que, avant que le royaume de Dieu ne soit, il doit y avoir une Église de Dieu et, de ce fait, il devenait nécessaire de prêcher les premiers principes de l'Évangile à toutes les nations comme autrefois quand le Seigneur Jésus-Christ et d'autres étaient sur la terre. Pourquoi en est-il ainsi? Parce qu'il est impossible d'introduire la loi de Dieu parmi un peuple qui ne se soumet pas à l'esprit de révélation et ne veut pas être guidé par lui[10].

Dieu ne pouvait établir un royaume sur terre que s'il avait une église et un peuple soumis à sa loi et qui voulait s'y soumettre; puis, avec ce peuple, issu des nations de la terre, sous la direction d'un homme inspiré de Dieu, le porte-parole de Jéhovah auprès de son peuple, je dis donc, qu'avec une telle organisation, la porte est ouverte pour que Dieu se révèle, pour que les lois de la vie soient amenées à l'évidence, pour que Dieu introduise les principes des cieux sur la terre, pour que sa volonté soit faite sur la terre comme au ciel[11].

Jésus-Christ établira totalement son royaume et régnera sur la terre

«Que ton règne [royaume] (N.d.T. version du roi Jacques) vienne» (Matthieu 6:10)... Cela fut enseigné par Jésus à ses disciples qui venaient vers lui, disant: Enseigne-nous à prier... Que ton royaume vienne. Mais quel royaume? Que signifie «que ton royaume vienne»? Cela signifie la loi de Dieu. Cela signifie le gouvernement de Dieu. Cela comprend les personnes qui ont écouté et qui veulent écouter et observer les commandements de Jéhovah. Cela veut dire qu'il y a un dieu qui désire guider, diriger et soutenir son peuple. «Que ton royaume vienne» veut dire que ton gouvernement soit établi et que les principes de la vérité éternelle puissent être enseignés aux hommes comme ils existent dans les cieux. Et alors, quand ils auront été enseignés aux hommes, que ceux-ci soient soumis à ces lois et à ce gouvernement, vivent dans la crainte de Dieu en gardant les commandements et en restant sous sa coupe. Que ton règne vienne, que la confusion, le mal et la méchanceté, le meurtre et l'effusion de sang qui existent maintenant parmi les hommes soient chassés et que les principes de la vérité et de la justice, les principes de gentillesse, de charité et d'amour, tels qu'ils existent dans le sein des Dieux, existent aussi parmi nous[12].

J'ai démontré... que le royaume de Dieu serait littéralement établi sur la terre. Ce ne sera pas une chimère élaborée par quelques visionnaires, mais bien une réalité palpable. Il sera établi, comme je l'ai dit précédemment, littéralement sur la terre et avec des hommes, des femmes et des enfants, avec des saints qui gardent les commandements de Dieu et des corps ressuscités qui sortiront de leur tombe et vivront sur la terre. Le Seigneur sera roi de toute la terre et souverain de toute l'humanité ; chaque nation sous les cieux devra reconnaître son autorité et s'incliner devant son sceptre. Ceux qui le servent en droiture communiqueront avec Dieu, avec jésus, auront le ministère d'anges et connaîtront le présent, le passé et l'avenir. Et les autres, ceux qui n'obéiront pas à ses lois, qui ne connaissent pas parfaitement ses ordonnances, devront toutefois obéir totalement à son gouvernement. Car ce sera le règne de Dieu sur la terre et il fera valoir ses lois et exigera obéissance de la part des nations du monde, ce qui est légitimement son droit. Satan n'aura plus le droit d'en influencer les habitants, car le Seigneur Dieu sera roi de toute la terre, et le royaume et la grandeur du royaume sous les cieux seront donnés aux saints[13].

Quels effets produira l'établissement du royaume du Christ ou du règne de Dieu sur la terre?... Ce sera la fin de la guerre, de l'effusion de sang, de la douleur, de la maladie et du péché et ce sera le commencement d'un royaume de paix, de droiture, de justice, de bonheur et de prospérité. C'est le retour de la terre et de l'homme dans leur glorieux premier état et leur excellence virginale; en fait, ce sera le rétablissement de tout ce que les prophètes ont annoncé depuis le début du monde (voir Actes 3:21)[14].

Le Seigneur a appelé ses saints à participer à l'établissement de son royaume

En France, un homme s'adressa à moi et me dit qu'il souhaitait savoir si nous pensions réaliser quelque chose de grand dans le monde. Je lui répondis que nous sommes venus prêcher l'Évangile au monde entier et qu'il avait déjà atteint les extrémités de la terre.

Ce n'est pas une oeuvre qui peut se réduire à un petit coin de terre, mais qui, à travers le temps, s'étendra à l'éternité. Elle replongera dans l'éternité et se saisira de ceux qui sont morts voici des milliers d'années et les amènera au royaume de Dieu. Elle déversera des bénédictions sur les générations à venir et, finalement, créera l'union entre le ciel et la terre, et nous le ferons au nom du Dieu d'Israël. Les pouvoirs des cieux nous apportent leur aide et nos pères, dans le monde éternel, se joignent à nous, car nous avons la promesse de cette vie et de celle à venir.

Nous venons juste de commencer notre glorieuse entreprise. Avec le temps, nous réaliserons tout ce que les anciens prophètes ont déclaré... Frères, nous irons de l'avant et nous n'étudierons point ce qui nous plaît, mais comment réaliser les glorieux desseins de Dieu... Le pouvoir de la vérité doit aller de l'avant, les chaînes des ténèbres doivent être rompues et le royaume de Dieu doit être construit et aucun pouvoir ne peut l'empêcher[15].

Voilà des années que nous parlons des lois et du gouvernement du royaume de Dieu et de son établissement final sur la terre, en paix et en justice. Et également du moment où l'on entendra toute créature qui existe que ce soit dans les cieux, sur la terre, sous la terre ou dans la mer s'exclamer: «A celui qui est assis sur le trône, et à l'Agneau, soient la louange, l'honneur, la gloire et la force, aux siècles des siècles!» (Apocalypse 5:13) Nous avons parlé de ces choses, mais il y a beaucoup à faire dans l'intervalle qui sépare le présent de cette période impénétrable du grand futur. Ce n'est pas uniquement une question de foi, mais certaines actions sont requises. Nous devons nous y engager individuellement et collectivement, et c'est une affaire de la plus haute importance[16].

Nous avons une grande mission à remplir: nous devons essayer de nous gouverner selon les lois du royaume de Dieu et nous découvrons que c'est l'une des tâches les plus difficiles que nous ayons entreprises, celle d'apprendre à nous maîtriser, à maîtriser nos appétits, nos dispositions, nos habitudes, nos sentiments, notre vie, notre esprit, notre jugement et de mettre tous nos désirs sous le contrôle de la loi du royaume de Dieu et de l'esprit de vérité. C'est une chose très importante que de participer à l'établissement du royaume de Dieu dont nous voyons ici le commencement[17].

Craignez Dieu. Faites des oeuvres de justice. Pratiquez votre religion. Gardez les commandements et humiliez-vous devant lui. Soyez un et soyez unis dans la prêtrise et les uns avec les autres ; et je vous dis, au nom de Dieu, que Sion se lèvera et brillera et que la puissance de Dieu reposera sur elle, sa gloire resplendira et nous nous réjouirons de la plénitude des bénédictions de l'Évangile de paix. L'oeuvre de Dieu avancera et grandira jusqu'à ce que les royaumes de ce monde deviennent les royaumes de notre Dieu et de son Christ (voir Apocalypse 11:15). On entendra chaque créature dans les cieux, sur la terre et sous la terre dire: «A celui qui est assis sur le trône, et à l'Agneau, soient la louange, l'honneur, la gloire et la force, aux siècles des siècles!» (Apocalypse 5:13)[18].

Conseils pour l'étude et la discussion

• Pourquoi Jésus est-il l'héritier et le souverain légitime de la terre? En quoi cette connaissance devrait-elle influencer votre relation avec lui?

• Pourquoi le rétablissement de l'Église était-il nécessaire pour établir le royaume du Seigneur sur la terre? En tant que membre de l'Église, qu'avez-vous appris sur la façon de vivre avec le Seigneur? De quelle manière notre service dans l'Église contribue-t-il à l'établissement du royaume du Seigneur?

• Qu'avez-vous remarqué dans l'accroissement et le développement de l'Église qui établisse plus complètement le royaume de Dieu sur terre? Que pouvez-vous faire en tant qu'individu ou avec votre famille pour participer à l'établissement du royaume de Dieu sur terre?

• Le président Taylor a parlé des grandes bénédictions que nous recevrons quand le Sauveur viendra régner sur son royaume au cours du millénium. Comment sera la vie sur terre pendant le millénium? (Voir aussi D&A 29:11; 43:29-32; 101:22-35; 10ème article de foi.)

• La devise personnelle du président Taylor était: «Le royaume de Dieu ou rien». Avez-vous eu des exemples de personnes qui partagent la même conviction? Que signifie cette devise pour vous? Qu'arriverait-il, si nous, les membres de l'Église, faisions nôtre cette devise?

Écritures liées: Daniel 2:26-45 ; Matthieu 6:33 ; D&A 45:1 ; 65 104:58­59

Notes

1. Times and Seasons, 15 juillet 1844, p. 578.

2. Voir B. H. Roberts, The Life of John Taylor, 1963, p. 47, pp. 53-55.

3. Kate B. Carter, comp., Our Pioneer Heritage, 20 vols., 1958-1977, 7:218.

4. Deseret News (Hebdomadaire), 11 novembre 1857, p. 283 ; mise en paragraphe ajustée.

5. The Government of God, 1852, pp. 72-73.

6. The Government of God, p. 74.

7. The Gospel Kingdom, compilé par G. Homer Durham, 1943, p. 205.

8. The Gospel Kingdom, p. 214.

9. The Gospel Kingdom, pp. 208-209.

10. The Gospel Kingdom, p. 210.

11. The Gospel Kingdom, p. 210.

12. The Gospel Kingdom, pp. 205-206.

13. The Gospel Kingdom, pp. 207-208.

14. The Gospel Kingdom, p. 216 ; mise en paragraphe ajustée.

15. Millennial Star, 1er décembre 1850, pp. 361-362; mise en paragraphe ajustée.

16. The Gospel Kingdom, p. 211.

17. The Gospel Kingdom, p. 214.

18. Deseret News (semi-hebdomadaire), 27 janvier 1880, p. 1.

 

l Accueil l Écritures l Livres l Magazines l Études l Médias l Art l