CHAPlTRE 8: Notre devoir missionnaire

Chaque fois que je vois des anciens partir en mission pour prêcher l'Évangile [je ne manque jamais de me rappeler] qu'ils vont prendre part à l'une des plus grandes oeuvres qui aient jamais été confiées à la famille humaine[1].

Épisode de la vie de John Taylor

John Taylor a été missionnaire aux États-Unis et à l'étranger. Il a fait plusieurs missions à plein-temps entre 1839 et 1857. Il a montré qu'il avait une grande foi et un grand témoignage lorsqu'il prêchait, souvent dans des circonstances difficiles, parfois sans argent ni nourriture. Il avait confiance que le Seigneur le protégerait, lui et sa famille, et lui donnerait le moyen de prêcher l'Évangile.

Le pouvoir et le soutient du Seigneur se sont manifestés par exemple peu de temps après que frère Taylor a quitté sa famille à Montrose, dans l'Iowa, pour faire une mission en Angleterre. Tandis qu'il traversait l'Indiana, il est tombé très malade et a été obligé de passer plusieurs semaines dans un hôtel pour se rétablir. Pendant ce temps, frère Taylor enseignait l'Évangile lors de réunions qu'il tenait près de l'hôtel, même s'il devait parfois rester assis pendant qu'il parlait. Les personnes qui l'écoutaient ont remarqué qu'il n'avait jamais demandé d'argent, malgré sa situation difficile. Finalement, l'une de ces personnes s'est approchée de lui et a dit: «M. Taylor, vous n'agissez pas comme les autres prédicateurs: vous n'avez rien dit sur votre situation ni sur l'argent que vous avez. Pourtant, cela fait un moment que vous êtes malade, votre note de médecin, d'hôtel et vos autres dépenses doivent être élevées. J'en ai discuté avec des amis et nous voudrions vous aider.»

Frère Taylor a accepté cette aide avec reconnaissance. Il a bientôt pu poursuivre sa route après avoir payé tout ce qu'il devait. Frère Taylor a dit de cette expérience: «Je préfère placer ma confiance dans le Seigneur que dans n'importe lequel des rois de la terre[2].» Du fait de sa confiance dans le Seigneur et de son zèle à enseigner l'Évangile, John Taylor est un grand exemple de la manière dont nous devrions agir dans l'oeuvre missionnaire.

Enseignements de John Taylor

L'oeuvre missionnaire apporte à toute l'humanité la connaissance de la vie et de l'immortalité

Nous sommes ici dans un but précis. Le monde a été organisé dans un but précis... L'Évangile a été prêché dans un but précis aux différentes époques et parmi les différents peuples auxquels il a été révélé et communiqué, et nous sommes soumis, de nos jours, à la règle générale. Le Seigneur nous a conduits comme il a conduit Israël jadis, comme il a conduit les Néphites hors du pays de Jérusalem, comme il a conduit les dix tribus et d'autres peuples, qui sont allés dans d'autres endroits. Il nous a conduits, et la première chose qu'il ait faite pour nous... a été d'envoyer son Évangile. Il l'a d'abord révélé à Joseph Smith, qui, étant autorisé par le Tout-Puissant, ayant été désigné par l'intermédiaire de la sainte prêtrise qui existe dans les cieux et ayant l'autorité de la conférer à d'autres, a conféré la prêtrise à d'autres, qui, à leur tour, l'ont conférée à d'autres. Ainsi, l'Évangile nous a été envoyé dans les divers pays où nous vivions.

Lorsque ces hommes sont allés proclamer cet Évangile, ils sont allés, comme l'a dit Jésus, non pour faire leur «volonté, mais la volonté du Père qui les a envoyés» (voir Jean 5:30), et pour soutenir la sainte prêtrise ici-bas, en faisant connaître des principes corrects. De là, ils sont allés parmi les nations, et des milliers et même des millions de personnes ont écouté leur témoignage. Mais il en est de même dans les derniers jours que jadis. Jésus a dit: «Étroite est la porte et resserré le chemin qui mènent à la vie, et il y en a peu qui les trouvent; tandis que large est la porte et spacieux le chemin qui mènent à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par là» (voir Matthieu 7:13-14). Cela a été le cas à toutes les époques et parmi tous les peuples, à chaque fois que l'Évangile leur a été prêché[3].

Dieu a rétabli l'Évangile dans le but de faire connaître la vie et l'immortalité. Sans la connaissance de l'Évangile, il n'y a pas de connaissance de la vie et de l'immortalité, car les hommes ne peuvent pas comprendre ces principes si on ne les leur fait pas connaître... Lorsque les cieux se sont ouverts et que le Père et le Fils sont apparus et ont révélé à Joseph les principes de l'Évangile, et lorsque la sainte prêtrise a été rétablie et que l'Église et le royaume de Dieu ont été établis sur terre, cette génération a reçu davantage de bénédictions qu'il n'était possible à l'homme de recevoir. Si les hommes pouvaient comprendre cela, ils se rendraient compte que c'est la plus grande bénédiction que Dieu peut accorder à l'humanité[4].

Il est de notre devoir de servir le Seigneur en participant à l'oeuvre missionnaire

À notre époque, comme cela a été le cas à d'autres époques, le Seigneur désire rassembler en son sein un peuple qui sera disposé à faire sa volonté, à garder ses commandements, à écouter ses recommandations et à suivre ses prescriptions... À cette époque, comme dans le passé, le Seigneur envoie prêcher sa parole à qui il veut. Il choisit ses propres messagers et les envoie parmi le peuple. Lorsque les anciens d'Israël sont allés parmi le peuple, il leur a dit dans une révélation: «Allez, et mes anges iront devant vous et mon Esprit vous accompagnera» (voir D&A 84:88). Ils y sont allés, et Dieu a été fidèle à sa parole, et beaucoup d'entre vous, qui étaient à ce moment-là dans des pays éloignés, ont écouté les paroles de vie. Lorsque vous les avez entendues, vous avez alors su et compris, car, tout comme jésus l'a dit: «Mes brebis entendent ma voix et elles me connaissent, et elles me suivent. Mais elles ne suivront point un étranger, parce qu'elles ne connaissent pas la voix de l'étranger» (voir jean 10:5, 27). Vous avez entendu la voix de la vérité accompagnée de l'Esprit de Dieu, ce qui a fait que quelque chose a vibré dans votre coeur et vous avez consenti à obéir...

Nous sommes donc réunis pour servir mais dans quel but? Pour chercher notre propre intérêt? Non. Pour accumuler de la richesse? Non. Pour posséder les choses agréables de cette vie et pour nous en repaître? Non, mais pour faire la volonté de Dieu pour nous dévouer et utiliser tous nos talents et toutes nos aptitudes, toute notre intelligence et toute notre influence pour accomplir, de toutes les manières possibles, les desseins de Jéhovah et pour contribuer à établir la paix et la justice sur terre. Selon moi, c'est pour cette raison que nous sommes ici, et non pour vaquer à nos propres occupations en laissant Dieu et son royaume faire ce qu'ils veulent. Nous sommes tous concernés par la grande oeuvre de Dieu dans les derniers jours et nous devrions tous y participer[5].

J'ai été ordonné ancien par les autorités appropriées et je suis allé prêcher cet Évangile. D'autres anciens sont allés, comme moi, dans les nations civilisées prêcher la même doctrine et apporter les mêmes promesses. Certains d'entre eux n'avaient pas beaucoup de connaissances, certains n'avaient pas fait beaucoup d'études. Les anciens que nous envoyons forment une classe à part. Un missionnaire peut être commerçant, législateur, forgeron, bâtisseur, plâtrier, agriculteur ou simple ouvrier. Mais ils sont tous sous la même influence et sous le même esprit; tous ces missionnaires vont prêcher l'Évangile de lumière, de vie et de salut. Ils ont reçu les trésors de la vie éternelle, ils ont la capacité de les transmettre aux gens et ils leur apportent les mêmes promesses.

Vous qui m'écoutez cet après-midi, comme des milliers et des milliers d'autres personnes, vous avez écouté ces principes, vous avez reçu ces promesses et lorsque vous avez obéi à l'Évangile, vous avez reçu ce même esprit, et vous êtes maintenant témoins de la véracité de ce que je proclame en votre présence et de l'Esprit et du pouvoir de Dieu qui accompagnent l'obéissance à l'Évangile. Vous ne le nierez pas. Cette assemblée ne le niera pas. Lorsque vous avez consenti à obéir aux lois de Dieu, que vous avez gardé ses commandements, que vous vous êtes fait baptiser pour le pardon de vos péchés et qu'on vous a imposé les mains pour la réception du Saint-Esprit, vous l'avez reçu et vous êtes des témoins vivants devant Dieu. C'est un secret que le monde ne comprend pas... Nous avons en notre possession les principes de la vie éternelle, nous oeuvrons en vue de l'éternité et pour édifier la Sion de Dieu, où l'on peut enseigner la droiture, où les hommes peuvent être protégés et où l'on peut proclamer la liberté à tous les hommes, quels que soient la couleur de leur peau, leur credo ou le pays dans lequel ils vivent[6].

Notre devoir est de prêcher l'Évangile à tous les hommes... Et nous le faisons en dépit de l'opposition des hommes et nous le ferons au nom de Dieu... Et s'ils aiment le diable plus que Dieu, ils peuvent le faire et récolter des ennuis, de la tristesse, des calamités, des guerres et des massacres. Car une nation s'élèvera contre une nation, un pays contre un pays, on bouleversera les trônes, les empires seront vannés aux quatre vents, les puissances de la terre seront secouées dans le monde entier et, bientôt, le Seigneur viendra juger les nations. Il nous appartient de savoir ce que nous faisons et, puisque nous professons être des saints de Dieu, il est de notre devoir de ne pas être hypocrites mais d'être fidèles à la vérité, d'être intègres, de magnifier notre appel et d'honorer notre Dieu.

C'est ce que Dieu attend de nous. Et ensuite il attend de nous que nous construisions des temples, et ensuite? Que nous servions dans ces temples, que nous apportions l'Évangile à tous les pays de la terre, puis que nous rassemblions les personnes dans ces temples. Et ensuite? Que nous construisions d'autres temples. Et ensuite? Que nous demandions à des hommes d'y servir[7].

Les missionnaires enseignent la vérité éternelle avec le pouvoir et l'autorité de Dieu

Il y a une grande différence entre la façon dont nous promulgons l'Évangile et celle du monde. Selon l'opinion générale, beaucoup de ces hommes... ne feraient sûrement pas de bons instruments pour la prédication de l'Évangile. Mais la grande différence entre nous et les gens en général, est que nous allons au nom du Dieu d'Israël proclamer les principes de la vérité éternelle qu'il nous a révélés, soutenus par sa puissance, sa sagesse et son intelligence, tandis qu'ils vont proclamer ce qu'ils ont appris dans des écoles.

Nos anciens partent en mission dans la faiblesse... Lorsqu'[ils] partent, ils n'ont pas d'autre préparation que les rudiments d'instruction que nous sommes tous censés avoir, mais ce ne sont pas des mots qu'ils partent enseigner, ce sont des principes. Et quand ils se tiendront devant un public qui connaît bien les lois de Dieu, il se peut qu'ils aient très peur et qu'ils soient embarrassés lorsqu'ils essayent de s'exprimer mais lorsqu'ils se tiendront devant les assemblées du monde, l'Esprit du Seigneur Dieu les accompagnera, le Seigneur les soutiendra et leur donnera de la sagesse, «afin que leurs adversaires ne puissent résister ou contredire» (voir Luc 21:15). Telle est la promesse faite à tous les serviteurs du Seigneur qui vont prêcher avec confiance en lui[8].

Ces jeunes gens sont comme le reste d'entre nous: ils ont reçu l'esprit de vie, de lumière et d'intelligence, le don du Saint-Esprit, et ce sont les messagers du Grand Jéhovah, qu'il a choisis, mis à part et ordonnés pour aller proclamer sa volonté aux nations de la terre. Ils ne vont pas en leur propre nom ni avec leur propre force, mais au nom du Dieu d'Israël et avec sa force et sa puissance. Telle est leur position et, s'ils s'attachent à Dieu et magnifient leur appel, adhèrent aux principes de la vérité et fuient la tentation et la corruption de toutes sortes, la puissance de Dieu sera avec eux ; il leur ouvrira la bouche, il leur permettra de confondre la sagesse des sages, et ils diront des choses qui les étonneront eux-mêmes et qui étonneront les personnes qui les écoutent.

Je dis à ces frères, prévoyez de faire une mission. Peu importe le monde, peu importe les dollars et les cents, les livres, les shillings et les pences. Attachez-vous à Dieu, vivez votre religion, magnifiez votre appel, humiliez-vous devant Dieu, adressez-vous à lui en secret, il ouvrira alors une voie devant vous[9].

Nous devons nous préparer spirituellement pour être des missionnaires efficaces

En outre, je dis à ceux qui partent en mission qu'ils doivent étudier la Bible, le Livre de Mormon, les Doctrine et Alliances, et tous nos ouvrages, afin de connaître les principes de notre foi. je dis aussi aux autres jeunes gens qui ne partent pas en mission actuellement, mais qui devront probablement partir à un moment donné, que ces choses sont plus importantes pour eux qu'ils ne s'en rendent compte à présent. Nous devrions être édifiés et fortifiés par la vérité. Nous devrions étudier les principes, la doctrine et les ordonnances qui ont trait à l'Église et au royaume de Dieu.

Dans le Livre des Doctrine et Alliances, on nous dit de rechercher la sagesse comme si nous recherchions des trésors cachés, par l'étude et aussi par la foi et de connaître l'histoire et les lois du pays dans lequel nous vivons ainsi que des nations de la terre (voir D&A 88:78-80, 118). Je sais que lorsque les jeunes gens travaillent ici, vont au canyon, travaillent à la ferme, vont au théâtre, etc., leur esprit n'est pas concentré sur ces choses mais lorsqu'ils seront dans le feu de l'action, beaucoup d'entre eux regretteront de ne pas avoir fait plus attention aux instructions qu'ils ont reçues et de ne pas avoir étudié davantage la Bible, le Livre de Mormon et les Doctrine et Alliances[10].

Le genre d'hommes que nous voulons comme porteurs de ce message de l'Évangile sont des hommes qui ont foi en Dieu, des hommes qui on foi en leur religion, des hommes qui honorent leur prêtrise, des hommes en qui ceux qui les connaissent ont foi et en qui Dieu a confiance... Nous voulons des hommes emplis du Saint-Esprit et du pouvoir de Dieu... Les hommes qui apportent les paroles de vie parmi les nations doivent être des hommes d'honneur, d'intégrité, de vertu et de pureté; et comme c'est le commandement que Dieu nous a donné, nous allons essayer de l'accomplir[11].

Nous devons avoir la foi et être courageux pour accomplir notre devoir missionnaire

Une époque terrible approche pour les nations de la terre... pire que ce qui est jamais monté au coeur de l'homme et pire que ce qu'il a jamais imaginé: la guerre, l'effusion de sang, la désolation, le deuil, la détresse, la peste, la famine, les tremblements de terre et toutes ces calamités dont les prophètes ont parlé s'accompliront sans aucun doute... Quant à nous, saints des derniers jours, nous devons comprendre la position dans laquelle nous sommes...

... Certaines choses empêchent parfois les hommes de faire le genre de missions qu'ils faisaient dans le passé, par exemple: l'âge, les handicapes physiques et les circonstances. Cependant j'ai fréquemment été honteux de voir le comportement de nombreux membres des collèges dont je parle, lorsqu'ils ont été appelés à partir en mission. L'un d'entre eux a une excuse, un autre en a une autre. Il y a vingt ans, il était plus facile de trouver deux ou trois cents volontaires que maintenant, parmi tous ces milliers d'hommes en Israël. Comment expliquez-vous cela? Cela est dû, en partie, à l'apathie ambiante[12].

Il y a beaucoup d'hommes valides, qui, s'ils avaient simplement plus de foi en Dieu et pouvaient se rendre compte des calamités qui vont arriver sur terre et des responsabilités liées à cette prêtrise que Dieu leur a conférée, seraient prêts à surmonter tous les obstacles et diraient: «Me voici, envoyez-moi, je veux apporter quelque chose à la famille humaine. jésus est venu chercher et sauver ceux qui étaient perdus, alors moi aussi je veux être animé par le même désir[13].»

Personnellement, j'ai parcouru des centaines de milliers de kilomètres pour prêcher l'Évangile, sans bourse ni sac, mettant ma confiance dans le Seigneur. M'a-t-il abandonné? Non, jamais. J'ai toujours reçu ce dont j'avais besoin et je loue Dieu mon Père céleste pour cela. J'étais engagé dans cette oeuvre et il m'a dit qu'il me soutiendrait. Il a tenu sa promesse et si je n'ai pas tenu la mienne, j'espère qu'il me pardonnera et qu'il m'aidera à mieux faire. Mais le Seigneur a été fidèle à sa parole et je n'ai jamais manqué de quoi manger, boire ou me vêtir et j'ai toujours eu le moyen de me rendre là où je voulais[14].

Je fais beaucoup plus confiance aux hommes qui s'en iront conscients de leur faiblesse et de leur incapacité qu'à ceux qui pensent qu'ils sont bien informés et qu'ils sont capables de tout enseigner. Pourquoi? Parce que lorsque les hommes placent leur confiance en eux-mêmes, ils s'appuient sur quelque chose de fragile mais s'ils font confiance au Seigneur, ils n'échoueront jamais... Le Seigneur est au-dessus de tout, il veille sur son peuple et si ces frères continuent à avoir confiance en Dieu... son Esprit reposera sur eux, il éclairera leur intelligence, il augmentera leur capacité et il leur donnera de la sagesse et de l'intelligence lorsqu'ils en auront besoin. Ils n'ont pas à craindre la sagesse du monde, car aucune sagesse du monde n'égale celle que le Seigneur donne à ses saints. Tant que ces frères s'éloignent du mal, vivent leur religion, s'attachent au Seigneur en gardant ses commandements, il n'y a pas de crainte à avoir quant aux résultats. Et cela vaut aussi bien pour tous les saints que pour ces frères[15].

Quels que puissent être leurs sentiments, [les missionnaires] vont parmi les gens comme des anges de miséricorde, portant les graines de l'Évangile, et par leur intermédiaire, beaucoup iront des ténèbres à la lumière, de l'erreur et de la superstition à la vie, la lumière, la vérité, l'intelligence et, finalement, l'exaltation dans le royaume céleste de notre Dieu.

Lorsque ces frères vont prêcher l'Évangile, c'est peut-être quelque chose de nouveau pour eux. Ils doivent combattre les erreurs qui subsistent depuis des siècles et lutter contre les préjugés, qui, comme ils vous le disent eux-mêmes, ont eu une très grande emprise sur eux. Ils doivent aussi raisonner avec des personnes et prêcher à des hommes qui ne font aucun cas de la vérité et encore moins de la religion à laquelle nous avons adhéré. Cependant, ces anciens vont parmi les gens en messagers envoyés par le Seigneur Jésus-Christ. Ils vont proclamer que Dieu a établi son oeuvre sur la terre, que sa voix s'est fait entendre des cieux et que les visions du Tout­Puissant ont été ouvertes à nos yeux. La lumière de l'éternité commence à être révélée aux serviteurs du Très-Haut. Les ténèbres qui ont enveloppé le monde pendant des siècles commencent à se dissiper et les anciens d'Israël que Dieu a choisis sont envoyés proclamer cette bonne nouvelle du salut aux nations enténébrées de la terre... Lorsqu'ils reviendront, ils se réjouiront, ils porteront de précieuses gerbes et béniront le nom du Dieu d'Israël d'avoir eu la possibilité de contribuer à avertir cette génération[16].

Conseils pour l'étude et la discussion

• Comment l'oeuvre missionnaire accomplit-elle les desseins du Seigneur? Vous qui avez reçu cet Évangile, quel devoir missionnaire avez-vous dans le plan du Seigneur?

• Pourquoi l'Église envoie-t-elle des personnes jeunes et inexpérimentées comme missionnaires à plein temps?

• Pourquoi la foi au Seigneur est-elle essentielle dans l'oeuvre missionnaire?

• Comment notre préparation et notre dignité personnelles influencent-elles notre capacité d'être des instruments efficaces pour le Seigneur?

• En plus de la mission à plein temps, quelles autres occasions avons-nous de faire connaître l'Évangile?

• Quelles raisons les membres donnent-ils pour se justifier de ne pas participer à l'oeuvre missionnaire? Que pouvez-vous faire pour surmonter les obstacles que vous rencontrez dans ce domaine?

• D'après ce que vous avez vu autour de vous, quelles bénédictions le Seigneur accorde-t-il aux personnes qui donnent de leur temps, de leurs talents, de leur énergie et de leurs moyens pour apporter l'Évangile aux autres?

Écritures liées: Alma 26:5-7 ; 3 Néphi 20:29-31 ; D&A 1:18-23 ; 4:1-7 ; 75:2-5 ; 133:7-9

Notes

1. The Gospel Kingdom, comp. G. Homer Durham, 1943, p. 238.

2. Voir B. H. Roberts, The Life of John Taylor, 1963, pp. 69-71.

3. Deseret News: Semi-hebdomadaire, 9 mai 1876, p - 1 ; mise en paragraphe modifiée.

4. Deseret News: Semi-hebdomadaire, 4 octobre 1881, p. 1.

5. Deseret News: Semi-hebdomadaire, 9 mai 1876, p. 1.

6. Deseret News: Semi-hebdomadaire, 18 avril 1882, p. 1 ; mise en paragraphe modifiée.

7. The Gospel Kingdom, pp. 234-235 mise en paragraphe modifiée.

8. Deseret News: Semi-hebdomadaire, 15 juin 1867, p. 2.

9. Deseret News (Hebdomadaire), 19 juin 1867, p. 194.

10. Deseret News: Semi-hebdomadaire, 15 juin 1867, p. 2. Note: À l'époque de cette déclaration, la Perle de Grand Prix n'était pas encore un ouvrage canonique de l'Église. Elle l'est devenue en 1880.

11. Deseret News: Semi-hebdomadaire, 15 mars 1881, p. 1.

12. The Gospel Kingdoïn, p. 237.

13. Deseret News: Semi-hebdomadaire, 24 septembre 1878, p. 1.

14. The Gospel Kingdom, p. 234.

15. Deseret News: Semi-hebdomadaire, 15 juin 1867, p. 2; mise en paragraphe modifiée.

16. The Gospel Kingdom, pp. 238-239.

 

l Accueil l Écritures l Livres l Magazines l Études l Médias l Art l