CHAPITRE 2: L'Evangile éternel

L"Évangile éternel... n'était pas connu avant que le Seigneur ne le révèle des cieux par la voix de son ange, et lorsque nous recevrons ces principes et qu'ils demeureront en nous, nous aurons alors les principes de la vie éternelle[1].

Épisode de la vie de John Taylor

Au cours de l'année 1836 à Toronto (Canada), John Taylor et d'autres personnes se réunissaient plusieurs fois par semaine pour étudier la Bible et pour s'efforcer de comprendre la vérité. Ils croyaient fermement au rassemblement d'Israël, aux dons de l'Esprit, au règne millénaire du Sauveur, à la nécessité d'avoir des apôtres et des prophètes, et à l'importance que les ordonnances soient accomplies par l'autorité venant de Dieu. A cette époque, cependant, ils ne connaissaient aucune Église qui enseignât ces choses. John Taylor a dit à propos de leur quête de la vérité: «Nous priions le Seigneur et nous jeûnions et priions pour que Dieu nous enseigne les vrais principes, qu'il rétablisse l'Évangile ancien, pur, et que, s'il y avait sur la terre une Église vraie, il nous envoie un messager.»

Leurs prières furent bientôt exaucées par l'arrivée de Parley P. Pratt. Avant le départ en mission de frère Pratt, Heber C. Kimball lui prophétisa: «C'est la volonté du Seigneur que vous alliez au Canada, car il y a là-bas des personnes qui recherchent diligemment la vérité, et beaucoup d'entre elles croiront vos paroles et recevront l'Évangile.»

Parley P. Pratt commença à prêcher à Toronto et, après un certain temps, il rencontra John Taylor et ceux qui étudiaient avec lui. John Taylor écrivit plus tard: «Nous fûmes remplis de joie en écoutant ses prédications mais lorsqu'il rendit témoignage concernant Joseph Smith et le Livre de Mormon, nous ne sûmes pas quoi dire. je notai les huit premiers discours qu'il prêcha et je les comparai aux Écritures. J'examinai aussi les preuves concernant le Livre de Mormon et je lus les Doctrine et Alliances. Je m'y consacrai régulièrement pendant trois semaines et je suivis [frère] Pratt d'un endroit à l'autre[2].»

John Taylor fut bientôt convaincu que l'Évangile éternel avait été rétabli. Il se fit baptiser le 9 mai 1836. Dans son appel de missionnaire, d'apôtre et finalement de président de l'Église, il s'est réjoui d'enseigner les vérités immuables et éternelles de l'Évangile.

L'Évangile nous aide à comprendre les attributs de Dieu et nous prépare à recevoir l'exaltation.

Nous, saints des derniers jours, croyons, d'abord, en l'Évangile, et c'est beaucoup, car l'Évangile comporte des principes qui sont plus profonds, plus complets et plus étendus que tout ce que nous pourrions imaginer. L'Évangile nous enseigne l'existence et les attributs de Dieu. Il nous enseigne aussi notre relation avec Dieu et nos responsabilités envers lui, qui est notre Père. Il nous enseigne nos nombreux devoirs et responsabilités envers notre famille et nos amis, envers la communauté, envers les vivants et les morts. Il nous révèle les principes concernant les choses à venir. En fait, selon les paroles d'un disciple ancien, «il met en évidence la vie et l'immortalité» (voir 2 Timothée 1:10), il nous met en relation avec Dieu et nous prépare à l'exaltation dans le monde éternel[3].

L'Évangile met l'homme en communication avec Dieu, son Père céleste; l'Évangile met en évidence la vie et l'immortalité; l'Évangile est proclamé pour le bienfait de tous les hommes dans le monde entier... C'est un message de salut aux nations de la terre... Dieu s'intéresse au bien-être de tout le genre humain, et c'est dans ce but qu'il a établi ici-bas des principes qui existent dans les cieux - l'Évangile qui règne parmi les dieux dans les mondes éternels, contenant des principes qui ont pour dessein d'élever, d'ennoblir et d'exalter le genre humain[4].

L'Évangile est éternel et immuable.

Les grands principes de la vérité sont extrêmement nombreux et vastes... Ils remontent dans le passé, ils existent au présent et ils s'étendent vers l'avenir. Dans l'Évangile de Jésus-Christ est comprise toute vérité qui concerne le salut du genre humain; c'est pour cela qu'il est appelé dans les Écritures l'Évangile éternel...

... Dieu, comme son fils Jésus-Christ, est «le même hier, aujourd'hui et à jamais» (1 Néphi 10:18). Le même en intelligence, le même en pureté, le même dans ses projets, plans et desseins; il est, en somme, immuable. Et je crois que si les saints qui communiquèrent avec lui dans les jours anciens apparaissaient maintenant ici-bas, ils trouveraient le même moyen de communication, la même façon de transmettre de l'intelligence et le même être immuable qui existait il y a 1800, 4000 ou 6000 ans.

Il est vrai que l'humanité n'a pas toujours été capable de recevoir et d'apprécier le même degré de lumière, de vérité et d'intelligence qu'à certaines époques. Dans certains cas Dieu a retiré la lumière de son visage - son Esprit-Saint - la lumière et l'intelligence qui émane de lui -du genre humain dans une certaine mesure, mais ses lois sont immuables et il demeure le même être éternel, immuable.

La vérité ne change pas. Ce qui était vrai il y a 1800, 4000 ou 6000 ans est vrai aujourd'hui, et ce qui était faux à n'importe quelle époque du monde est faux aujourd'hui. La vérité, comme le grand Elohim, est éternelle et immuable, et c'est à nous d'apprendre ses principes, de savoir l'apprécier et de l'appliquer à notre comportement.

L'Évangile étant un principe qui émane de Dieu, comme son auteur, il est le même hier, aujourd'hui et à jamais - éternel et immuable. Dieu l'ordonna avant que les étoiles du matin n'éclatent en chants d'allégresse ou avant que ce monde ne soit créé, pour le salut du genre humain. Il était dans l'esprit de Dieu et, plus nous l'étudions, mieux nous comprenons qu'il fut manifesté comme un plan éternel, immuable, constant, pour sauver, bénir, exalter et donner de la dignité à l'homme[5].

Le même Évangile fut prêché à Seth et aux patriarches d'avant le déluge, et ils servirent sous son autorité. C'est par sa puissance, comme nous l'avons déjà montré, que Hénoc et son peuple furent enlevés. Il est écrit de Noé: «Et le Seigneur ordonna Noé selon son propre ordre, et lui commanda d'aller annoncer son Évangile aux enfants des hommes, tout comme cela avait été donné à Hénoc.» (Moïse 8:19) Et de plus, pour citer le témoignage de Noé avant le déluge: «Et il arriva que Noé continua à prêcher au peuple, disant: écoutez, et prêtez attention à mes paroles; croyez, repentez-vous de vos péchés et soyez baptisés au nom de Jésus-Christ, le Fils de Dieu, tout comme nos pères, et vous recevrez le Saint-Esprit, afin que tout vous soit manifesté; si vous ne le faites pas, les flots viendront sur vous» (voir Moïse 8:23-24).

C'est ainsi que nous apprenons que les principes de l'Évangile dans les premières époques du monde furent identiques à ceux enseignés de nos jours.

L'Évangile et la sainte prêtrise continuèrent de Noé à Abraham. «Abraham reçut la prêtrise de Melchisédek, qui la reçut par le lignage de ses pères jusqu'à Noé» (D&A 84:14)... La connaissance et la pratique de l'Évangile furent perpétuées par lsaac, Jacob, joseph et les autres patriarches, jusqu'à l'époque de Moïse...

C'est ce même Évangile que le Sauveur crucifié ordonna à ses disciples de prêcher, lorsqu'il leur dit: «Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute la création. Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné. Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru: en mon nom, ils chasseront les démons ; ils parleront de nouvelles langues ; ils saisiront des serpents; s'ils boivent quelque breuvage mortel, il ne leur fera point de mal; ils imposeront les mains aux malades, et les malades seront guéris» (Marc 16:15-18)...

Nous trouvons ainsi que le jour de la Pentecôte, Pierre, le chef des apôtres, en réponse à la supplication de la multitude des croyants «Hommes et frères que ferons-nous?» répondit par les paroles déjà citées: «Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus Christ, pour le pardon de vos péchés; et vous recevrez le don du Saint Esprit. Car la promesse est pour vous, pour vos enfants, et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera» (voir Actes 2:37-39).

C'est ce même Évangile éternel, constant, immuable, dont l'apôtre Jean annonça le rétablissement sur la terre par les paroles suivantes:

«Je vis un autre ange qui volait par le milieu du ciel, ayant un Évangile éternel, pour l'annoncer aux habitants de la terre, à toute nation, à toute tribu, à toute langue, et à tout peuple. Il disait d'une voix forte: Craignez Dieu, et donnez-lui gloire, car l'heure de son jugement est venue ; et adorez celui qui a fait le ciel, et la terre, et la mer, et les sources d'eaux» (Apocalypse 14:6-7).

De la Bible, nous nous tournons vers le Livre de Mormon, et nous y découvrons que le même Évangile que Jésus ordonna à ses disciples d'aller prêcher par tout le monde, fut prêché sur le continent américain à partir des premiers temps. Les Jarédites en ont pris connaissance par le moyen de la révélation donnée au frère de Jared, dans laquelle Jésus lui dit:

«Voici, je suis celui qui a été préparé dès la fondation du monde pour racheter mon peuple. Voici, je suis Jésus-Christ. Je suis le Père et le Fils. En moi toute l'humanité aura la vie et ce, éternellement, à savoir ceux qui croiront en mon nom; et ils deviendront mes fils et mes filles» (Éther 3:14).

Lorsque Jésus apparut en personne aux Néphites, il prêcha les mêmes principes identiques qu'il avait prêchés aux Juifs auparavant, ajoutant quelquefois d'autres vérités, du fait de la plus grande foi des Néphites. «Et il expliqua tout depuis le commencement jusqu'au moment où il viendrait dans sa gloire» (voir 3 Néphi 26:3). Il dit entre autres: «Et quiconque écoute mes paroles, et se repent, et est baptisé, celui-là sera sauvé. Sondez les prophètes, car il y en a beaucoup qui témoignent de ces choses» (3 Néphi 23:5).

Et c'est ce même Évangile, accompagné de la même puissance et du même esprit, béni par la même inspiration, et dirigé par la même prêtrise, qui est maintenant prêché dans le monde entier, pour servir de témoignage[6].

L'Évangile nous mène vers le bonheur, la croissance et la liberté.

Pour un non-croyant, les principes de l'Évangile n'ont ni valeur ni efficacité. Mais pour nous, qui croyons, ils comprennent tout ce qui concerne le bien-être de l'homme dans le temps et dans l'éternité. Pour nous l'Évangile est l'alpha et l'oméga, le commencement et la fin. Il est étroitement lié à tous nos intérêts, à notre bonheur et à notre joie, que ce soit dans cette vie ou dans celle à venir.

Nous considérons, lorsque nous devenons membres de l'Église et que nous embrassons la nouvelle alliance éternelle, qu'il s'agit d'un service qui dure toute la vie et qui influence toutes nos relations dans le temps et pour l'éternité. Et, en progressant, ces idées qui, au début, étaient un peu faibles et obscures, deviennent plus éclatantes, réelles, vivantes, tangibles et claires pour notre compréhension, et nous nous rendons compte que nous sommes ici-bas en tant que fils et filles de Dieu, représentants des cieux. Nous ressentons que Dieu nous a révélé un Évangile éternel, et que des alliances et des relations éternelles y sont liées.

Lorsque l'Évangile commence à agir, comme l'a écrit le prophète, «il ramène le coeur des pères à leurs enfants et le coeur des enfants à leurs pères» (voir Malachie 4:6). Nous n'avons plus besoin de nous demander, comme auparavant: «Qui suis-je?» «D'où suis­je venu?» «Que fais-je ici?» ou «Quel est l'objet de mon existence?» car, en ce qui concerne ces choses, nous avons une certitude. Cela nous est rendu clair par les fruits de l'Évangile... C'est la connaissance de ces choses et de beaucoup d'autres semblables qui nous incite à poursuivre le chemin sur lequel nous sommes engagés. C'est ce qui nous empêche de devenir la proie des notions, des caprices, des idées et des folies des hommes.

Ayant été éclairés par l'esprit de vérité éternelle, ayant reçu l'Esprit-Saint, et notre espérance ayant pénétré au-delà du voile, là où Jésus est entré pour nous comme précurseur, sachant que nous sommes les enfants de Dieu et que nous agissons en toutes choses dans le sens de l'éternité, nous poursuivons le cours tranquille de notre route, sans prêter attention au sourire ou à l'air désapprobateur des hommes[7].

Dieu nous a confié l'Évangile et la prêtrise supérieure, qui n'a pas pour but, comme certains le croient, d'asservir les hommes ou de tyranniser leur conscience, mais de rendre tous les hommes libres comme Dieu est libre; afin qu'ils puissent boire aux courants qui «réjouissent la cité de Dieu» (Psaume 46:5), qu'ils puissent être élevés et non pas abaissés; qu'ils puissent être purifiés et non pas corrompus; qu'ils puissent apprendre les lois de la vie et les suivre et ne pas suivre la voie de la corruption qui mène à la mort[8].

C'est par l'intermédiaire de l'Évangile de Jésus-Christ que nous sommes amenés en relation avec Dieu. Comme l'a dit l'un des apôtres anciens: «Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n'a pas encore été manifesté; mais nous savons que, lorsque cela sera manifesté, nous serons semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu'il est» (voir 1 Jean 3:2). Dieu est notre Père et un moyen de communication a été instauré entre Dieu et nous; et dans la mesure où nous vivons notre religion, nous serons à tout moment prêts à recevoir des bénédictions de sa main, et à comprendre les principes corrects concernant notre salut personnel et le salut du genre humain[9].

Nous avons reçu l'Évangile éternel, le même qui existait au temps de Jésus; et c'est cet Évangile qui a illuminé notre esprit, augmenté nos capacités, et qui nous a donné la connaissance du passé et de l'avenir et nous a ainsi révélé les desseins de Dieu, et c'est par l'ordre et l'organisation de la prêtrise que nous sommes sauvés, bénis, protégés et soutenus à notre époque[10].

Conseils pour l'étude et la discussion

• Comment John Taylor a-t-il décrit l'Évangile? En quoi votre vie serait-elle différente si vous n'aviez aucune connaissance de l'Évangile? Quelles expériences avez-vous vécues qui montrent comment les principes de l'Évangile «élèvent, ennoblissent et exaltent le genre humain»?

• De quelle façon l'Évangile nous aide-t-il à comprendre les attributs de Dieu et notre relation avec lui? Pourquoi cette connaissance est-elle nécessaire à notre salut? (Voir aussi Jean 17:3.)

• En quoi cela vous aide-t-il de savoir que l'Évangile est éternel et immuable? En quoi cette connaissance influence-t-elle vos croyances et les décisions que vous prenez?

• John Taylor enseigna que l'Évangile nous est donné «pour rendre tous les hommes libres». De quoi l'Évangile nous libère-t-il? Comment pouvons-nous faire comprendre aux autres que l'Évangile apporte la liberté, non des restrictions?

• Qu'avez-vous fait pour obtenir le témoignage de l'Évangile? Quelles sont les expériences qui ont fortifié votre témoignage? Que pouvons­nous faire pour nous assurer que les principes de l'Évangile continuent à demeurer en nous?

• Comment l'Évangile nous met-il «en relation avec Dieu»?

Écritures liées: Jean 8:31-32 ; 2 Timothée 1:8-10 ; 1 Néphi 10:18-19 ; 3 Néphi 27:13-22; 4ème article de foi

Notes

1. The Gospel Kingdom, sélectionné par G. Homer Durham, 1943, p. 84.

2. «History of John Taylor by Himself», Histoires des Douze, Les archives du Département de la généalogie et de l'histoire de l'Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, pp. 9-10.

3. The Gospel Kingdom, pp. 93-94.

4. Deseret News (semi-hebdomadaire), 28 décembre 1881, p. 1.

5. Deseret News (hebdomadaire), 8 février 1860, p. 385.

6. The Meditation and Atonement,

1882, pp. 183,185-186,188.

7. The Gospel Kingdom, pp. 85-86; paragraphes changés.

8. The Gospel Kingdom, p. 123.

9. Deseret News (hebdomadaire), 8 février 1860, p. 386.

10. Deseret News (hebdomadaire), 8 février 1860, p. 386.

 

l Accueil l Écritures l Livres l Magazines l Études l Médias l Art l