La véracité de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours est indissolublement liée à l’authenticité du Livre de Mormon. Ou bien celui-ci est véritablement le document historique qu’il affirme être, et dans ce cas ni Joseph Smith, ni personne d’autre, que ce soit au 19ème siècle ou de nos jours, n’aurait pu en être l’auteur, ou bien c’est un faux, et alors il sera inévitablement démasqué par les progrès des connaissances scientifiques, et l’Église se révélera être une fausse église. Or, depuis une cinquantaine d’années, les indices en faveur de l’authenticité historique du Livre de Mormon n’ont cessé de se multiplier au point que quiconque veut mettre le Livre de Mormon (et l’Église) en doute ne peut plus – s’il est intellectuellement honnête – les ignorer. L’article suivant traite d’un de ces indices.

 

LA DECAPITATION DE SHIZ

 

Insights

Novembre 1994

 

Éther 15:29-32 décrit la fin sanglante de la dernière bataille des Jarédites. Épuisé, Coriantumr s'appuie sur son épée, réunit tout ce qui lui reste de forces et coupe la tête de Shiz, son ennemi juré, qui s'est évanoui à côté de lui à cause de la perte de sang. Celui-ci, après avoir été frappé, dit le texte, « se souleva sur les mains et tomba; et après s'être débattu pour respirer, il mourut ».

 

On s'est longtemps demandé comment Shiz a pu se soulever, tomber et essayer de respirer, si sa tête avait été coupée. Le docteur Gary M. Hadfield, professeur de neuropathologie au Medical College de la Virginia Commonwealth University, à Richmond (Virginie), a récemment publié dans BYU Studies, 33, 1993, pp. 324-25, le diagnostic suivant :

 

« L'agonie de Shiz illustre le mouvement réflexe classique qui se produit aussi bien chez les humains que chez des animaux lorsque le mésencéphale est déconnecté du cerveau. Les muscles extenseurs des bras et des jambes se contractent, et ce réflexe pourrait expliquer pourquoi Shiz se soulève sur les mains[1]... Chez beaucoup de patients, c'est la préservation des centres vitaux de la respiration et de la pression sanguine dans la protubérance annulaire et le bulbe rachidien qui permet la survie[2]... »

 

« Le mésencéphale se trouve à l'intérieur de la base du crâne et est relativement petit. Il relie le cerveau proprement dit à la moelle épinière dans le cou. Coriantumr était manifestement trop épuisé pour faire un travail propre. De toute évidence, son coup a été porté un peu trop haut. Il a dû couper la tête de Shiz à la base du crâne, au niveau du mésencéphale, au lieu de couper plus bas à travers les vertèbres cervicales dans la courbure de la nuque... Chose importante, ce phénomène du système nerveux (la rigidité décérébrée) a été signalé pour la première fois en 1898, longtemps après la publication du Livre de Mormon[3]. » Il n'était d'ailleurs pas nécessaire que la tête de Shiz ait été complètement détachée de son corps. Il suffisait de la couper à moitié pour obtenir le résultat voulu, laissant Shiz  à ses derniers réflexes avant de mourir.

 

Ainsi donc, l'histoire de la mort ahurissante de Shiz n'est pas une création de l'imagination, mais montre que le récit du Livre de Mormon est plausible et cadre avec les connaissances médicales actuelles.

 



[1] A. B. Baker et L. H. Baker, Clinical Neurology; 3 vols., New York, Harper and Row, 1975, 1:40, 65.

[2] J. Adams et L. W. Duchen, Greenfield's Neuropathology, New York, Oxford University Press, 1992, pp. 195-200.

[3] C. S. Sherrington, "Decerebrate Rigidity, and Reflex Coordination of Movements", Journal of Psychology, 22, 1898, p. 319.

 

 

 

l Accueil l Écritures l Livres l Magazines l Études l Médias l Art l