Si le Livre de Mormon est vrai et que Dieu est au moins logique avec lui-même (pour ne pas dire immuable) pourquoi les désobéissants ne deviennent-ils pas noirs (2 Néphi 5:21-23)? Chose plus importante encore, pourquoi les Lamanites ne deviennent-ils pas blancs et agréables dans l'année qui suit leur adhésion à l'Evangile, comme dans 3 Néphi 2:11-16?

Réponse par Stanley D. Barker et Malin L. Jacobs
SHIELDS, 42 QUESTIONS – QUESTION 3

Cette question montre que le contradicteur se méprend totalement sur les faits, qu'ils soient bibliques ou autres. Voici les deux passages du Livre de Mormon auxquels il est fait allusion dans la question :

« Et il avait fait tomber la malédiction sur eux, oui, une grande malédiction, à cause de leur iniquité. Car voici, ils s'étaient endurci le cœur contre lui, de sorte qu'il était devenu semblable à un caillou; c'est pourquoi, comme ils étaient blancs et extrêmement beaux et agréables, afin qu'ils ne fussent pas séduisants pour mon peuple, le Seigneur Dieu fit venir sur eux une peau sombre. Et ainsi dit le Seigneur Dieu: Je les rendrai repoussants pour ton peuple, à moins qu'ils ne se repentent de leurs iniquités. Et maudite sera la postérité de celui qui se mêle à leur postérité : car ils seront maudits de la même malédiction. Et le Seigneur le dit, et cela fut fait[1]. »

« Et il arriva que la treizième année, il commença à y avoir des guerres et des querelles dans tout le pays; car les brigands de Gadianton étaient devenus si nombreux, et tuaient tant de gens, et dévastaient tant de villes, et répandaient tant de mort et de carnage dans tout le pays, qu'il devint nécessaire pour tout le peuple, tant les Néphites que les Lamanites, de prendre les armes contre eux. C'est pourquoi, tous les Lamanites qui s'étaient convertis au Seigneur s'unirent à leurs frères, les Néphites, et furent forcés, pour la sécurité de leur vie et celle de leurs femmes et de leurs enfants, de prendre les armes contre ces brigands de Gadianton, oui, et aussi pour défendre leurs droits et les garanties de leur Église et de leur culte, et leur indépendance et leur liberté. Et il arriva qu'avant que cette treizième année fût passée, les Néphites étaient menacés de destruction totale, à cause de cette guerre qui était devenue extrêmement furieuse. Et il arriva que ces Lamanites qui s'étaient unis aux Néphites furent comptés parmi les Néphites; et leur malédiction leur fut enlevée, et leur peau devint blanche comme celle des Néphites; et leurs jeunes hommes et leurs filles devinrent extrêmement beaux, et ils furent comptés parmi les Néphites et furent appelés Néphites. Et ainsi finit la treizième année[2]. »

Il faut remarquer que, selon la chronologie interne du Livre de Mormon, les changements de couleur de peau décrits dans ces passages se sont produits à quelque 600 ans d'écart.

THESES ERRONEES

Cette question est basée sur deux thèses erronées concernant la logique et l'immuabilité de Dieu :

1. Puisque dans 2 Néphi 5:21-23 Dieu a maudit les Lamanites par une
« peau sombre », il doit maudire de la même façon tous ceux qui désobéissent.
2. Puisque Dieu a enlevé la
« peau sombre » dans l'année qui a suivi la conversion des Lamanites et qu'ils sont devenus blancs comme les Néphites (3 Néphi 2:15), Dieu doit de la même façon rendre blanche la peau des Lamanites dans l'année qui suit leur entrée dans l'Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours.

Puisque Dieu ne fait ni l'un ni l'autre, la seule conclusion logique pour le contradicteur est que le Livre de Mormon est faux. Les suppositions du contradicteur sont-elles justifiées ? Non. Si elles ne sont pas correctes, la conclusion ne se justifie pas.

Selon 2 Néphi 5:21-23, Dieu rend sombre la peau des Lamanites pour deux raisons :

1. Pour punir les désobéissants et
2. Pour créer une caractéristique visible qui va dissuader les Néphites et les Lamanites de fraterniser.

Dieu punit-il de la même manière tous les cas de désobéissance humaine ?

La Bible ne dit nulle part que, pour être logique avec lui-même et immuable, Dieu doit toujours appliquer le même châtiment quelle que soit la désobéissance. Il y a, dans la Bible, de nombreux cas de désobéissance que Dieu a traités de différentes façons. Par exemple, quand Adam et Ève ont désobéi dans le jardin d'Éden, leur châtiment a été leur expulsion du jardin et finalement leur mort[3]. À l'époque de Noé, Dieu a détruit les rebelles par le déluge[4]. À la Tour de Babel, Dieu a confondu les langues[5]...

Le Livre de Mormon ne dit pas que Dieu va utiliser le même châtiment pour tous ceux qui désobéissent. Comme dans la Bible, il y a, dans le Livre de Mormon, de nombreux cas où Dieu traite la désobéissance de différentes façons. En voici quelques-unes : La peau des Lamanites méchants devient sombre[6]. Le mauvais roi Noé est brûlé par le feu, comme prophétisé[7]. Des méchants sont tués par l'effondrement des murs d'une prison[8].

Il ressort de la Bible et du Livre de Mormon que, ou bien Dieu n'est pas logique avec lui-même mais est changeant ou que les châtiments ou les bénédictions qu'il donne dans une situation quelconque n'ont rien à voir avec sa logique ni avec son immuabilité.

Les Lamanites doivent-ils devenir blancs dans l'année qui suit leur entrée dans l'Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours?

Dans 3 Néphi, le prophète ne dit pas qu'il parle de l'année où les Lamanites se sont convertis. Ils ont pu s'être convertis des années avant que la malédiction ne soit levée. Le contradicteur a été peu soigneux dans sa lecture du texte du Livre de Mormon.

Quand il utilise l'expression
« blanc et agréable », il cite incorrectement 2 Néphi 5:21. 2 Néphi 30:6, où cette expression a été utilisée pendant de nombreuses années, a été corrigé par Joseph Smith dans l'édition de 1840 du Livre de Mormon[9] de manière à dire « pur et agréable ». Comme le fait observer John A. Tvedtnes, érudit de FARMS, dans le contexte du Proche-Orient, « blanc » ne désigne pas nécessairement une couleur, comme le montrent les deux passages suivants de Daniel :

« Quelques-uns des hommes sages succomberont, afin qu'ils soient épurés, purifiés et blanchis, jusqu'au temps de la fin, car elle n'arrivera qu'au temps marqué. » Daniel 11:35
« Plusieurs seront purifiés, blanchis et épurés; les méchants feront le mal et aucun des méchants ne comprendra, mais ceux qui auront de l'intelligence comprendront. » Daniel 12:10

Ce que le contradicteur ne dit pas, c'est que Néphi, qui prophétise sur les derniers jours et sur les événements qui se produiront parmi le reste de sa postérité, dit que
« il ne passera pas beaucoup de générations parmi eux qu'ils ne soient un peuple pur et agréable[10]. » Néphi montre bien que si Dieu a enlevé la malédiction de la « peau sombre » aux Lamanites repentants de 14 apr. J.-C., dans les derniers jours, si un tel changement de couleur de peau doit se produire, cela pourrait prendre beaucoup plus longtemps, peut-être des générations.

Joseph Fielding Smith a dit :

« La peau sombre de ceux qui sont entrés dans l'Église ne doit plus être considérée comme le signe d'une malédiction. Beaucoup de ces convertis sont merveilleux et ont l'Esprit du Seigneur[11]. »

CONCLUSION

Le passage de la couleur de la peau de blanc à noir (2 Néphi 5:21-23) et de noir à blanc (3 Néphi 2:11-16) sont des cas précis. Le Livre de Mormon ne dit en aucune façon que, pour être logique avec lui-même, Dieu doit appliquer à toutes les autres situations le châtiment et la bénédiction qu'il a appliquées à ces deux situations. En réalité, la Bible et le Livre de Mormon fournissent tous les deux des exemples où Dieu applique des châtiments différents dans différentes situations.

* * * * * * *

[1] 2 Néphi 5:21-23.
[2] 3 Néphi 2:11-16.
[3] Genèse 3:6, 15-18.
[4] Genèse 6:6-7, 17.
[5] Ge 11:7-8. Voir aussi: Ge 3:16 Ève mange du fruit défendu – enfantement dans la souffrance; Ge 3:17 Adam mange du fruit défendu – sol maudit, tire sa nourriture à force de peine; Ge 4:8-15, Caïn, meurtre – le sol ne donnera plus de sa force, errant et vagabond sur la terre, signe mis sur lui; Ge 6:6-7, 17, Toute chair corrompue – déluge; Ge 11:7-8, Tour de Babel pour atteindre le ciel – confusion des langues et dispersion; Ge 12:15, 17, Pharaon prend la femme de Pharaon chez lui – fléaux; Ge 19:13, 24, Sodome et Gomorrhe – feu du ciel; Ge 28:7, Er, pervers – le Seigneur le frappe; Ge 38:9-10, Onan, ne suscite pas de postérité à son frère – Le Seigneur le fait périr – Ex 8-12, l'Égypte ne veut pas laisser partir Israël – dix plaies; Ex 14:23, 28, armée égyptienne poursuit Israël – noyée dans la mer Rouge; No 15:32-36 un homme dans le désert rassemble du bois le jour du sabbat – lapidé; No 16:1-10, 31-35, Koré et 250 hommes veulent agir comme prêtres, usurpant l'autorité – la terre engloutit Koré, le feu détruit les 250 hommes; No 16:41-50, Israël murmure contre le prophète – un fléau en tue 14700; No 21:59, Israël parle contre Moïse et Dieu – des serpents brûlants mordent les gens qui meurent; Jo 6:20 Jéricho, ville perverse – chute des murs; 1 S 12:15-18, Israël, corrompu – tonnerre et pluie; 2 S 6:6-7 Uzza veut redresser l'arche – Dieu le frappe; 1 R 13:20-26 un prophète désobéit à la parole de Dieu – tué par un lion; 2 R 1:9-13, hommes du roi donnent des ordres au prophète – 102 hommes et leur chef tués par le feu du ciel; 2 R 2:23-24, enfants se moquent du prophète de Dieu – déchirés par deux ourses; Jé 5:25, les Juifs pèchent – bénédictions refusées; Éz 6:4, 11-12 idolâtrie d'Israël – épée, famine, peste; Ac 5:1-10, Ananias et Saphira, mentent aux apôtres – meurent; Ac 9:1, 8 Paul persécute l'Église – aveugle.
[6] 2 Néphi 5:21-23.
[7] Mosiah 12:3, 19-20.
[8] Alma 14:27-29. Voir aussi Éther 9:29-31, le peuple du roi Heth jette les prophètes dans des fosses; la famine et les serpents venimeux en tuent beaucoup; Alma 30, Korihor, prêche contre le Christ – frappé de mutisme et piétiné; 3 Né 9 méchanceté du peuple, grande destruction. Remerciements à Craig Ray qui a fourni les exemples des notes 5 et 8.
[9] Les éditions ultérieures, se basant par erreur sur l'édition de 1835, ont reproduit la formulation originale de 1830 jusqu'à ce que l'édition de 1981 réintroduise la correction faite par Joseph Smith.
[10] 2 Néphi 30:6.
[11] Joseph Fielding Smith, Answers to Gospel Questions, Salt Lake City, Utah, Deseret Book Company, 1960, vol. 3, p. 123. Les contradicteurs doivent remarquer que cette déclaration a été faite 21 ans avant que la correction apportée par Joseph Smith à 2 Néphi 30:6 ne soit réintroduite.
 

 

 

l Accueil l Écritures l Livres l Magazines l Études l Médias l Art l