Les Guerriers d'Hélaman (The Stripling Soldiers)

 

« Or, ils n'avaient jamais combattu; néanmoins ils ne craignaient pas la mort; et ils pensaient plus à la liberté de leurs pères qu'à leur vie; oui, ils avaient appris de leurs mères que, s'ils ne doutaient pas, Dieu les délivrerait. Et ils me répétèrent les paroles de leurs mères, disant: Nous ne doutons pas que nos mères le savaient. Et il arriva que je retournai avec mes deux mille contre ces Lamanites qui nous avaient poursuivis. Or, voici, les armées d'Antipus les avaient rattrapés et une terrible bataille avait commencé. L'armée d'Antipus, lasse à cause de sa longue marche en un temps aussi court, était sur le point de tomber entre les mains des Lamanites, et si je n'étais pas revenu avec mes deux mille, ils seraient parvenus à leur fin. Car Antipus était tombé par l'épée, ainsi que beaucoup de ses chefs, à cause de leur lassitude, qui était occasionnée par la rapidité de leur marche - c'est pourquoi, les hommes d'Antipus, dans la confusion à cause de la chute de leurs chefs, commencèrent à céder devant les Lamanites. Et il arriva que les Lamanites prirent courage et commencèrent à les poursuivre; et ainsi, les Lamanites les poursuivaient avec une grande vigueur, lorsque Hélaman tomba sur leurs arrières avec ses deux mille, et commença à les tuer en très grand nombre, de sorte que l'armée entière des Lamanites s'arrêta et se retourna contre Hélaman. Alors, quand le peuple d'Antipus vit que les Lamanites avaient fait demi-tour, ils rassemblèrent leurs hommes et tombèrent de nouveau sur les arrières des Lamanites. Et alors, il arriva que nous, le peuple de Néphi, le peuple d'Antipus, et moi avec mes deux mille, encerclâmes les Lamanites et les tuâmes, oui, au point qu'ils furent forcés de livrer leurs armes de guerre et de se livrer aussi comme prisonniers de guerre. Et maintenant, il arriva que lorsqu'ils se furent rendus à nous, voici, je comptai ces jeunes hommes qui avaient combattu avec moi, craignant que beaucoup d'entre eux n'eussent été tués. Mais voici, à ma grande joie, pas une seule âme d'entre eux n'était tombée; oui, et ils avaient combattu comme avec la force de Dieu; oui, jamais on n'avait vu des hommes combattre avec une force aussi miraculeuse; et ils étaient tombés sur les Lamanites avec une puissance tellement grande qu'ils les avaient terrifiés; c'est à cause de cela que les Lamanites se livrèrent comme prisonniers de guerre. »

 

Alma 56:47:56

 

l Accueil l Écritures l Livres l Magazines l Études l Médias l Art l